Fiche complète sur le métier d’ingénieur EIA

Un ingénieur EIA s’occupe principalement de la conception des systèmes automatiques des entreprises. Son rôle est donc de réaliser, d’analyser et de vérifier les interfaces techniques de la chaîne de production. Quelles sont informations importantes concernant ce métier ?

Les formations à suivre avant d’être un ingénieur EIA

Avant d’obtenir le statut d’ingénieur EIA et d’exercer librement ce métier, il faut posséder un diplôme d’ingénieur (Bac+5) provenant d’une école d’ingénierie générale ou spécialisée. Cependant, il faut avoir une spécialisation en plusieurs domaines incluant l’électrotechnique, l’instrumentation ou encore l’automatisme. Vous souhaitez faire carrière dans ce domaine et devenir ingénieur EIA ? Vous trouverez plus d'aide via ce lien.

Dans le meme genre : Quelle est l’importance du transport dans l’import-export pour les entreprises?

Les différentes missions d’un ingénieur EIA

Un ingénieur EIA ou Électrotechnique Instrumentation Automatisme se consacre avant tout aux systèmes automatiques. Pour ce faire, il doit effectuer des études pour concevoir et réaliser la chaîne de production. Cet expert est aussi responsable des orientations techniques des projets. La rédaction d’un cahier de charge figure aussi parmi ses fonctions. Dans la réalisation de cette tâche, l’ingénieur EIA se doit de respecter les contraintes techniques et financières tout en tenant compte des attentes de la clientèle et des employés de l’entreprise. Aussi, ce professionnel se charge également de l’amélioration des interfaces des systèmes automatisés.

Tout savoir sur la rémunération d’un ingénieur EIA

Même au niveau débutant, les ingénieurs EIA perçoivent un salaire qui est bien au-dessus de la moyenne. Au début, ces experts touchent un salaire mensuel brut entre 3 000 à 3500 euros. Quant aux profils plus expérimentés qui ont exercés le métier depuis plusieurs années, ils peuvent toucher en moyenne jusqu’à 4 500 euros bruts. Ces barèmes sont juste à titre indicatif puisque la rémunération peut aussi varier selon plusieurs paramètres comme le secteur d’activité de l’entreprise, la taille de la société, les différentes primes offertes, etc.

Sujet a lire : Comment se déroule l’optimisation du service de gestion administrative du personnel ?

Les compétences mises en œuvre par un ingénieur EIA

Pour mener à bien son travail au sein d’une entreprise, un ingénieur EIA doit posséder une connaissance approfondie de l’automatisation, l’électrotechnique ainsi que l’instrumentation. Afin de réussir à concevoir les cahiers de charge, celui-ci doit avoir une bonne capacité rédactionnelle. Étant donné que la grande partie de la documentation concernant ce métier est en anglais, l’ingénieur EIA doit être capable de maitriser cette langue. Ce professionnel sera également amené à collaborer avec d’autres responsables de service. D’où l’importance d’avoir un bon esprit d’équipe durant l’exercice de ses fonctions. D’autres qualités sont aussi requises, notamment l’esprit d’analyse ou encore le sens d’initiative.

Les entreprises dans lesquelles un ingénieur EIA peut exercer

L’intervention d’un ingénieur EIA est essentielle dans toutes les sociétés qui ont besoin d’une chaine de production permanente. Cette nécessité touche par ailleurs la plupart des entreprises actuelles. Par conséquent, un ingénieur EIA peut exercer dans :

  • Les usines informatiques
  • Les industries aéronautiques
  • L’énergie renouvelable
  • L’automobile
  • Le BTP, etc.